Ouvrir un commerce : votre guide pratique pour réussir

ouvrir-commerce-guide-complet

Le 29 novembre 2023 par Christian Nsonda

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Sommaire

Vous avez comme projet d’ouvrir un magasin ? Vous vous demandez peut être que faut-il faire pour ouvrir un commerce ? ou alors quel commerce ouvrir en centre-ville ?

Avant de vous lancer, assurez vous d’être prêt et d’avoir préparé l’ensemble des éléments pour optimiser votre ouverture. Magasin de chaussures, restaurant, boutique de prêt-à-porter, salon de coiffure, quelle que soit votre activité, il est indispensable de se préparer afin que votre activité soit stable et durable.

Dans ce guide complet, découvrez quelles sont les démarches pour ouvrir un commerce de détail. Nous vous accompagnons dans l’installation de votre commerce en centre-ville ou en espace commercial au sein de territoires adaptés et propices à votre activité. Pour plus de renseignements, n’hésitez pas à nous contacter.

Choisir son secteur d’activité et définir son offre

Comment ouvrir un commerce de détail ? Quel commerce ouvrir en centre ville ? Avant d’ouvrir une boutique, il est important d’analyser les différents secteurs d’activité existants. Qu’importe le secteur d’activité, que vous souhaitez ouvrir une boutique de vêtements ou bien ouvrir un magasin de chaussures, il est important de réaliser une étude de marché pour déterminer la rentabilité de ce secteur.

Veillez à suivre chaque des étapes pour ouvrir un commerce afin de sécuriser votre activité.

Identifier sa cible et ses besoins

Il est également pertinent d’étudier les tendances du commerce du moment afin d’identifier et de s’aligner sur les modes de consommation de la cible. Identifier précisément votre cible clientèle avant d’ouvrir un commerce est une étape cruciale qui détermine non seulement la pertinence de votre offre, mais aussi la réussite globale de votre entreprise. 

Cette démarche vous permet de comprendre en profondeur qui sont vos clients potentiels, leurs besoins, leurs attentes ainsi que leurs habitudes de consommation. En ayant une idée claire de votre clientèle cible, vous pouvez adapter votre offre de produits ou de services pour qu’elle réponde au mieux à leurs spécificités. Cela permet d’adapter :

  • La sélection des produits
  • La tarification
  • Les stratégies de marketing
  • L’aménagement de votre commerce.

Afin de développer cette notion de cible, il peut être pertinent d’élaborer un persona avant d’ouvrir une boutique. Un persona est une représentation semi-fictive de votre client idéal, basée sur des recherches de marché et des données réelles sur vos clients existants. Ce profil détaillé inclut :

  • Des informations démographiques
  • Des comportements
  • Des besoins
  • Des motivations
  • Des défis spécifiques que vos clients pourraient rencontrer.

L’élaboration de personae vous aide à comprendre et à visualiser qui sont vos clients, rendant ainsi votre offre plus ciblée et pertinente. Par exemple, si vous apprêtez à ouvrir une boutique de vêtements, au lieu de simplement cibler “les femmes de 20 à 30 ans”, vous pourriez créer un persona nommé “Marie, 28 ans, professionnelle urbaine, passionnée de mode durable et soucieuse de la qualité et de l’origine des produits”. Ce niveau de détail vous permet de personnaliser votre approche marketing, de sélectionner les produits qui résonneront le mieux avec Marie, et d’adapter l’expérience d’achat à ses préférences et attentes.

Vous souhaitez ouvrir un commerce ?

Que faut-il faire pour ouvrir un commerce de détail ? Pôle Implantation Commerce vous accompagne dans l’implantation de votre activité partout en France. Si vous souhaitez ouvrir un commerce et que vous désirez être accompagné, n’hésitez pas à nous contacter

bandeau-elements-reassurance-pic

Établir un plan d’affaires

L’élaboration d’un plan d’affaires pour ouvrir un commerce est une étape fondamentale pour structurer votre projet commercial.

Dans la partie financière, il faut en premier lieu calculer les dépenses initiales, telles que le coût de la location du local commercial, l’achat de stock, et les frais d’aménagement. Les revenus prévisionnels seront estimés en fonction des prix de vente des produits et du volume de ventes attendu, basé sur des études de marché locales.

L’analyse financière doit aussi inclure les besoins en capitaux pour le démarrage et le fonds de roulement, ainsi qu’une estimation de la marge brute et du seuil de rentabilité, qui indique quand le commerce commencera à générer des profits. L’ensemble de ces éléments doivent être pris en compte lorsque vous constituez votre dossier de prêt pour acheter un fonds de commerce. Si vous souhaitez ouvrir un commerce de détail, suivez minutieusement l’ensemble de ces étapes pour sécuriser votre activité. 

Besoins en capitaux

Lorsque vous ouvrez un commerce, vous avez besoin d’un capital initial. Ce capital couvre tout ce qui est nécessaire pour ouvrir votre magasin. Il s’agit notamment des coûts de location ou d’achat de votre local commercial, de l’acquisition de votre stock initial (les produits que vous allez vendre), des équipements nécessaires pour fonctionner (comme des caisses enregistreuses, des ordinateurs, des étagères), et des frais initiaux de marketing pour annoncer votre ouverture. Ce sont tous les frais avant que vous ne réalisiez votre première vente.

Fonds de roulement

Quand votre commerce sera ouvert, vous aurez des coûts courants, comme payer vos employés, acheter des fournitures, et couvrir les dépenses quotidiennes. Le fonds de roulement est l’argent dont vous avez besoin pour couvrir ces dépenses régulières. Il sert à maintenir votre commerce en activité au jour le jour, en attendant que les ventes génèrent suffisamment de revenus pour couvrir ces coûts.

Marge brute

La marge brute est une façon de mesurer combien vous gagnerez sur chaque produit vendu. Il est important de faire ce calcul avant d’ouvrir une boutique, il permet de mesure la rentabilité de votre magasin. Elle est calculée en soustrayant le coût de production ou d’achat de vos produits de leur prix de vente. Par exemple, si vous vendez un produit 20 euros que vous avez acheté ou fabriqué pour 10 euros, votre marge brute est de 10 euros. Cette marge est importante car elle doit couvrir tous les autres coûts de votre commerce et, idéalement, vous laisser un profit

Seuil de Rentabilité

Le seuil de rentabilité est le moment où vos revenus des ventes égalent exactement vos coûts totaux (incluant à la fois les coûts de vos produits et vos autres dépenses). À ce stade, vous ne faites ni profit ni perte. C’est un objectif initial important pour tout commerce, car une fois que vous atteignez ce seuil, chaque vente supplémentaire commence à contribuer au profit.

En parallèle, une évaluation détaillée du marché cible est essentielle. Cela implique d’étudier la demande locale, en identifiant les besoins spécifiques des clients potentiels dans la zone géographique du commerce. Avant d’ouvrir une boutique ou un commerce indépendant, il est indispensable de réaliser une analyse concurrentielle. Elle est cruciale car elle permet de comprendre le positionnement des autres commerces similaires dans la zone. Cette évaluation aidera à affiner la stratégie commerciale, incluant le choix des produits, la politique de prix, les canaux de distribution, et les stratégies de promotion.

Le plan d’affaires pour ouvrir un commerce doit être un document bien structuré et réaliste, offrant une vision claire des aspects financiers et du potentiel de marché. C’est un outil indispensable non seulement pour la planification interne, mais aussi pour convaincre les banques et les investisseurs du potentiel de réussite du commerce.

Analyser la zone de chalandise

L’étude de la zone de chalandise est une étape cruciale dans le processus pour ouvrir une boutique. Cette étude consiste à analyser la zone géographique d’où proviendront les clients potentiels et à comprendre leurs caractéristiques et comportements d’achat.

Lors de l’ouverture d’une boutique, l’étude de la zone de chalandise est essentielle pour plusieurs raisons :

  • Comprendre le marché cible : Cette étude permet d’identifier qui sont les clients potentiels, quels sont leurs besoins, leurs habitudes d’achat, et leur pouvoir d’achat.
  • Optimisation de l’offre : En comprenant les caractéristiques de la zone de chalandise, un commerçant peut adapter son offre de produits ou services pour mieux répondre aux besoins spécifiques de la clientèle locale.
  • Stratégies de Marketing et de Publicité : L’étude de la zone de chalandise aide à élaborer des stratégies marketing plus ciblées et efficaces, en adressant les bons messages publicitaires aux bons groupes de clients.
  • Prévision des ventes : Une compréhension approfondie de la zone de chalandise permet de faire des prévisions de vente plus précises, un élément crucial pour la planification financière.
  • Décisions d’emplacement : Cette étude influence également le choix de l’emplacement du commerce, en identifiant les zones avec une densité élevée de clients potentiels.

Trouver un local adapté à votre commerce

L’Importance de l’accessibilité

L’accessibilité est fondamentale dans le choix d’un emplacement commercial. Cela signifie que la boutique doit être facile à atteindre pour la majorité de votre clientèle cible. En milieu urbain, une proximité avec des lignes de transports en commun bien desservies est essentielle, car cela facilite l’accès des clients qui dépendent du transport public. Dans les zones moins denses, la présence de parkings à proximité est tout aussi importante pour les clients qui se déplacent en voiture. 

Être entouré d’autres commerces et services (comme des banques, des restaurants et des magasins de vêtements) crée un pôle d’attraction naturel, augmentant les chances que les clients incluent votre commerce dans leurs itinéraires habituels.

Visibilité et attractivité du commerce

Un emplacement visible améliore grandement les chances d’attirer des passants et de convertir des visiteurs occasionnels en clients réguliers. Un commerce situé sur un axe routier principal ou au coin d’une rue fréquentée est plus susceptible d’être remarqué. Une vitrine attrayante est un puissant outil de marketing, permettant d’exposer vos produits ou services de manière engageante et d’attirer l’attention des passants. 

Une enseigne claire, lumineuse et créative peut également jouer un rôle crucial dans l’augmentation de la visibilité de votre commerce, en le rendant facilement identifiable et mémorable. Si vous souhaitez ouvrir une boutique de vêtements, la vitrine doit mettre en avant les vêtements que vous proposez, il peut être pertinent de réaliser des mises en scène ou encore de coordonner les couleurs.

Superficie et Configuration Adaptées

La superficie du commerce doit être en adéquation avec le type d’activité et le volume de clientèle attendu. Par exemple, pour ouvrir une boutique de vêtements nécessitera un espace suffisant pour les cabines d’essayage, les présentoirs et un espace de circulation confortable pour les clients

Pour un restaurant, l’espace doit être suffisant pour les zones de restauration, la cuisine, et éventuellement un espace de stockage. La configuration de l’espace doit également prendre en compte l’expérience client, en offrant un agencement logique et attrayant des produits ou services. La gestion de l’espace doit être réfléchie pour éviter toute sensation d’encombrement ou, à l’inverse, de vide.

Avant d’ouvrir une boutique de vêtements, ou tout autre type de commerce, il est indispensable de porter une attention particulière au choix de l’emplacement. C’est une décision stratégique qui influence directement la visibilité, l’accessibilité et, en fin de compte, le succès de votre boutique. Une accessibilité optimale, une visibilité maximale, et un espace bien adapté et agencé sont des composants essentiels pour attirer une clientèle fidèle et dynamique.

Choisir le statut juridique adapté à votre situation

Avant d’ouvrir un commerce, il est nécessaire de réfléchir au sujet du statut juridique. C’est une décision importante qui impacte la gestion, la fiscalité et la structure de l’entreprise. De nombreuses options s’offrent à vous selon les spécificités de votre entreprise : auto-entrepreneur, EURL, SASU, SARL… Optez pour le statut juridique répondant au mieux à vos besoins et obligations fiscales et réglementaires.

Réaliser les démarches administratives nécessaires

Ouvrir un commerce est une aventure importante dans une carrière professionnelle. Il est donc indispensable de se renseigner sur les procédures administratives que cela implique. Avant l’ouverture d’une boutique, plusieurs démarches sont à effectuer, telles que :

  • L’inscription au Registre du Commerce et des Sociétés (RCS)
  • La déclaration aux services fiscaux et sociaux
  • La publication d’un avis de constitution dans un journal d’annonces légales
  • La signature d’un bail commercial et aménagement du local si nécessaire

La liste ci-dessus est une liste non exhaustive des démarches administratives à réaliser avant d’ouvrir un commerce. Mettez une place une organisation optimale pour réaliser ces démarches à temps afin de ne pas se retrouver confronté à des retards vous obligeant alors de reporter le lancement de votre activité.

Communiquer sur votre offre et fidéliser vos clients

Enfin, ne négligez pas l’importance de la communication pour promouvoir votre commerce et attirer des clients. Utilisez les différents canaux à votre disposition (réseaux sociaux, site internet, publicité locale…) et pensez à mettre en place des actions de fidélisation. Ouvrir un commerce indépendant est un challenge passionnant qui nécessite de la préparation, des compétences et beaucoup d’investissement personnel.

En suivant ces étapes clés, vous mettez toutes les chances de votre côté pour réussir et pérenniser votre activité. N’hésitez pas à nous contacter si vous avez un projet commercial, nous sommes à votre disposition !

Quel commerce ouvrir en centre-ville ?

Ouvrir un commerce en centre-ville offre de nombreuses opportunités grâce à la forte densité de population et au passage important de clients potentiels. Voici quelques idées de commerces qui peuvent prospérer dans un tel environnement :

  • Boutique de vêtements ou d’accessoires : Les articles de mode attirent une clientèle variée, recherchant des pièces uniques ou des marques spécifiques.
  • Café ou salon de thé : Un lieu convivial pour se retrouver entre amis ou pour des rendez-vous professionnels, avec une offre de boissons de qualité et peut-être quelques pâtisseries ou snacks.
  • Librairie ou papeterie : Avec un espace cosy pour lire, et une sélection de livres et articles de papeterie, attirant les amateurs de lecture et les étudiants.
  • Restaurant ou bistrot : La restauration reste une valeur sûre, surtout si le concept est innovant ou s’inscrit dans une tendance actuelle (cuisine bio, végétarienne, du monde, etc.).
  • Boutique de produits locaux et artisanaux : Mettant en avant les productions locales et l’artisanat, répondant à la demande croissante pour les produits authentiques et durables.
  • Concept store : Mêlant plusieurs types de produits (déco, vêtements, gadgets, plantes) autour d’un thème ou d’un style de vie spécifique.
  • Galerie d’art ou espace d’exposition : Pour les passionnés d’art, proposant des œuvres d’artistes locaux ou émergents, ainsi que l’organisation d’événements et vernissages.

 

Pour optimiser votre projet d’ouvrir un commerce en centre-ville, il est essentiel de réaliser une étude de marché approfondie, en tenant compte des spécificités locales et des besoins des consommateurs. Choisissez un concept qui vous passionne, tout en veillant à ce qu’il comble un besoin dans la zone ciblée. L’emplacement, la visibilité et l’originalité de votre offre seront des clés de succès dans cet environnement compétitif. 

Christian Nsonda

Christian Nsonda

Fort d’une expérience de plusieurs années en développement économique, Christian accompagne les porteurs de projet dans leur projet d’implantation d’activités économiques ou commerciales. Sa capacité à comprendre vos enjeux et sa connaissance des territoires et de leur accompagnement font de Christian un atout à la réussite de votre implantation.

Toutes les publications