Comment obtenir une licence de débit de boissons ?

licence-debit-de-boissons-guide

Le 08 janvier 2024 par Christian Nsonda

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Sommaire

En France la vente d’alcool est très règlementée et nécessite l’obtention de licences de débit de boissons. Ce guide complet sur les licences pour la vente d’alcool permet à tous ceux qui aspirent à ouvrir ou gérer un bar, un restaurant, ou tout autre établissement proposant de l’alcool de maitriser l’ensemble du processus pour obtenir une licence de débit de boissons.

Si vous vous demandez comment obtenir une licence 4 ou alors comment obtenir une licence restaurant, ce guide complet sur les licences de débit de boissons vous éclairera. 

Licence II

La licence II de débit de boissons est un type de licence en France qui permet la vente de boissons alcoolisées de faible degré, comme le vin, la bière, le cidre, et les boissons fermentées non distillées, mais exclut la vente de boissons spiritueuses. 

Cette licence est souvent choisie par des établissements tels que les petites brasseries, cafés, et certains types de restaurants qui ne servent pas d’alcool fort.

licence-2-debit-boissons

Obtenir une licence III : modalités et conditions

licence-3-debit-de-boissons

L’ouverture d’un bar ou d’un restaurant en France nécessite l’obtention de licences spécifiques pour pouvoir exercer légalement cette activité. Dans le cadre de la vente de boissons alcoolisées jusqu’à 18° d’alcool, telles que le vin, le cidre ou la bière, la licence III est impérative.

Cette réglementation concerne divers établissements tels que les cafés, bars, restaurants et discothèques, les obligeant à se conformer à des normes strictes édictées par les autorités locales. 

La licence III, également connue sous le nom de licence de débit de boissons à consommer sur place, vise à réguler la vente de boissons alcoolisées légères, assurant ainsi un environnement sûr pour les consommateurs. 

Comment avoir une licence IV ?

La licence IV de débit de boissons concerne les établissements souhaitant vendre des alcools forts tels que les liqueurs, le whisky, le rhum, ou la vodka. Cette licence concerne les boissons alcoolisées fortes qui dépassent les 18°. Les établissements concernés sont les bars, les restaurants haut de gamme et les discothèques.

licence-4-debit-de-boissons

Licences adaptées aux restaurants

En France, les restaurants qui désirent proposer des boissons alcoolisées doivent obtenir une licence adaptée, et cela implique d’obtenir un permis d’exploitation spécifique pour restaurant. Pour les restaurants, il existe plusieurs types de licences disponibles telles que : la licence III et la licence IV décrites précédemment ainsi que la licence petite restauration.

Licence petite restauration

La licence PR est particulièrement conçue pour les établissements de restauration rapide. Elle autorise la vente d’alcool à consommer sur place ou à emporter, avec ou sans repas. Cependant, si un établissement dispose déjà d’une licence III, il peut servir de l’alcool sans nécessiter une licence PR supplémentaire.

La licence III, tout comme la licence IV, permet la vente d’alcool, mais chaque licence a ses propres restrictions et exigences spécifiques, notamment en ce qui concerne les types d’alcool autorisés et les conditions de service.

petite-restauration-licence

FAQ sur les licences de débit de boissons

Quels sont les critères à respecter pour obtenir une licence pour vendre de l’alcool ?

Comment avoir une licence 3 ? Comment obtenir une licence 4 ? Pour obtenir ces licences, les propriétaires doivent se conformer à des critères stricts, tels que :

  • l’aménagement de l’espace
  • les horaires d’ouverture
  • la mise en place de mesures de sécurité.

Pour obtenir une licence 3 ou 4,  l’établissement doit disposer d’un espace dédié à la consommation d’alcool, respecter des horaires d’ouverture spécifiques définis par la réglementation locale, et mettre en place des dispositifs de sécurité pour prévenir les troubles liés à l’alcool.

Les autorités locales, généralement les municipalités, examinent attentivement chaque demande de licence pour s’assurer que l’établissement répond à ces exigences.

Comment obtenir une licence pour la vente d’alcool ?

Pour demander l’obtention d’une licence de débit de boissons en France, il existe plusieurs étapes à suivre. Ces étapes sont conçues pour garantir que les exploitants comprennent leurs responsabilités légales et soient en mesure de gérer la vente d’alcool de manière responsable.

1. Définir le type de licence nécessaire

Selon le type d’établissement et les boissons alcoolisées que vous prévoyez de vendre, déterminez si vous avez besoin d’une licence III ou d’une licence IV, ou d’une autre forme de licence spécifique (comme la licence restaurant).

2. Suivre une formation au permis d’exploitation

Cette formation est obligatoire pour les nouveaux exploitants. Elle couvre les aspects légaux, la santé publique, la prévention des nuisances et la protection des mineurs. La formation dure généralement 20 heures réparties sur 2,5 à 3 jours.

3. Constituer et déposer le dossier de demande 

Rassemblez les documents nécessaires, qui peuvent inclure une pièce d’identité, des preuves de qualification (comme le certificat de la formation au permis d’exploitation), et éventuellement des justificatifs concernant l’établissement.

La demande de licence de débit de boissons doit être déposée auprès de la mairie de la commune où se situe l’établissement.

Certaines villes peuvent exiger des documents ou des démarches supplémentaires.

4. Validation de la licence de débit de boissons

Une fois la demande approuvée, vous recevrez votre licence de débit de boissons.

Cette licence doit être affichée de manière visible dans l’établissement.

Qui peut obtenir une licence de débit de boissons ?

En France, l’obtention d’une licence de débit de boissons est accessible à plusieurs catégories de personnes, mais elle est soumise à des conditions spécifiques pour assurer le respect des normes légales et de santé publique. Voici les principaux critères et conditions :

Les individus (comme les propriétaires d’établissements individuels) ou les entités juridiques (telles que les sociétés) peuvent demander une licence de débit de boissons.

Il est essentiel que le demandeur ait la capacité juridique pour exercer une activité commerciale.

Le demandeur ne doit pas avoir été condamné pour certains crimes ou délits, particulièrement ceux liés au commerce d’alcool, à la fraude, ou aux atteintes à la sécurité des personnes.

La réalisation d’une formation spécifique au permis d’exploitation est nécessaire. Cette formation couvre les aspects légaux, les obligations liées à la santé et à la sécurité, ainsi que la prévention des nuisances.

Une fois obtenue, la licence de débit de boissons doit être maintenue en conformité avec les lois en vigueur. Des contrôles peuvent être effectués pour s’assurer du respect des normes.

Pour certains événements ou établissements (comme les chambres d’hôtes), des régimes spéciaux ou des autorisations temporaires peuvent être accordés.

Combien coûte une licence pour débit de boissons ?

Vous vous demandez combien coûte une licence 3 ou combien coûte une licence 4 ? Le coût de ces licences de débit de boissons peut varier. Parfois, elles nécessitent seulement le paiement des frais de formation obligatoire au permis d’exploitation, qui se situe généralement autour de 200 à 600 euros. Cependant, pour une licence IV, qui est souvent plus chère et limitée en nombre, il peut être nécessaire d’acheter les droits auprès d’un établissement existant, et cela peut coûter de quelques milliers à plusieurs dizaines de milliers d’euros.

Est-il possible de vendre des boissons sans licence ?

En France, la réglementation concernant la vente de boissons alcoolisées est particulièrement stricte et impose des règles claires sur la nécessité d’une licence de débit de boissons pour toute activité commerciale impliquant la vente d’alcool. Cette mesure est mise en place pour des raisons de santé publique, de sécurité et de contrôle de la consommation d’alcool.

Comment obtenir une licence restaurant ? 

Pour obtenir une licence restaurant en France, vous devez suivre une formation spécifique sur la réglementation des débits de boissons, qui dure 20 heures réparties sur 2,5 jours. À la fin de cette formation, vous recevrez une attestation permettant de demander votre licence restaurant lors de l’enregistrement de votre établissement auprès de la mairie de votre localité. Assurez vous également de respecter les conditions d’hygiène et de sécurité alimentaire.

Est-ce qu’une licence pour alcool fort existe ?

Oui, une licence pour alcool fort existe et varie selon les pays et parfois même les régions au sein d’un même pays. Ces licences sont généralement catégorisées en fonction du type d’alcool que l’établissement souhaite vendre (bières, vins, spiritueux) et du contexte de vente (consommation sur place, vente à emporter). Pour l’alcool fort, il est souvent nécessaire d’obtenir une licence spécifique autorisant la vente de spiritueux ou de boissons alcoolisées de plus forte teneur en alcool.

Les démarches pour obtenir cette licence alcool fort peuvent inclure le respect de certaines conditions, comme la localisation de l’établissement, le respect des normes de sécurité et parfois la participation du demandeur à des formations sur la gestion responsable des boissons alcooliques.

Christian Nsonda

Christian Nsonda

Fort d’une expérience de plusieurs années en développement économique, Christian accompagne les porteurs de projet dans leur projet d’implantation d’activités économiques ou commerciales. Sa capacité à comprendre vos enjeux et sa connaissance des territoires et de leur accompagnement font de Christian un atout à la réussite de votre implantation.

Toutes les publications